Q : «Est-ce que les mesures annoncées le 13 avril au soir répondent aux besoins ?»

  • par

Dans son allocution, Emmanuel Macron a pour la première fois évoqué le fait que des masques pourraient être utilisés «à partir du 11 mai […] pour les professions les plus exposées et pour certaines situations». C’est la première fois que le discours officiel ne dit plus que les masques sont inutiles, et nous nous en réjouissons. Mais il reste une haute marche entre cette annonce et le port systématique pour tout le monde, dès aujourd’hui, que nous demandons.

Il a également indiqué «l’État, à partir du 11 mai, […] devra permettre à chaque Français de se procurer un masque grand public.». Là encore l’intention est louable, mais ce n’est pas d’un masque par personne le 11 mai que nous avons besoin, mais de plusieurs masques ou écrans anti-postillons tout de suite.

Enfin, concernant la fabrication, le discours dit «Ce sera possible grâce à nos importations et grâce à la formidable mobilisation d’entrepreneurs et de salariés partout sur le territoire pour produire massivement ce type de masques.». Voilà qui est bien, c’est en effet une «formidable mobilisation» que nous demandons. Il est juste permis de déplorer l’absence de chiffres et de plan détaillé — ceci étant laissé aux bons soins du gouvernement, «d’ici 15 jours». Alors qu’en Chine, elle a été mise en œuvre il y a plusieurs mois.

Note : les passages entre guillemets sont des extraits du discours repris sur le site de l’Élysée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *