Q : « En l’absence de masques certifiés, les masques ‘fait maison’ sont-ils efficaces ? »

  • par

Le risque de contracter la maladie étant proportionnel au degré d’exposition au virus, même une protection partielle réduit le risque. En particulier, les protections à l’émission et à la réception cumulant leurs effets positifs, l’efficacité du port généralisé du masque provient donc du double filtrage : réduction à l’émission, puis à la réception.
Notre position paper, disponible ici montre que le port généralisé du masque est un facteur majeur pour ramener le taux de reproduction Ro autour de 1 donc stopper la propagation de l’épidémie.
L’AFNOR a développé des modèles de masques, disponibles en téléchargement sur son site.
Mise à jour – un article du magazine Nature Medicine montre l’efficacité des masques chirurgicaux pour bloquer les gouttelettes et micro-gouttelettes dans le cas des coronavirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *